Foire aux questions

Votre médecin a réalisé ce prélèvement car il lui est indispensable pour bien vous soigner de savoir exactement de quoi vous souffrez.
Peut-être a-t-il omis de vous signaler qu’il demandait l’analyse anatomopathologique de votre prélèvement, qui lui apporte les informations dont il a besoin pour la suite de votre traitement.

Les résultats sont communiqués directement au médecin qui a effectué le prélèvement et à votre médecin traitant qui ont connaissance de l’ensemble de votre dossier clinique et sont à même d’y intégrer ces résultats.
Nous ne pouvons pas vous donner les résultats directement par téléphone par souci de confidentialité.
Dans certains cas, l’interprétation de votre dossier nécessite des investigations complémentaires qui peuvent prendre du temps. Des expertises externes sont également parfois nécessaires.
Le délai qui en résulte est normal et ne doit pas vous inquiéter car il ne témoigne pas forcément d’un caractère de gravité particulier par rapport à l’analyse de votre prélèvement.

Votre médecin a réalisé un prélèvement (à but diagnostique : biopsie ou frottis) ou a retiré une lésion (pièce opératoire chirurgicale) qu’il nous envoie pour en faire l’étude macroscopique ( à l’œil nu) et microscopique ( au microscope, éventuellement après des techniques spéciales type immunohistochimie). C’est cette étude qui vous est facturée.
L’analyse pratiquée par notre cabinet n’est pas prise en compte dans la prestation de votre médecin. Il s’agit de deux actes dissociés ne relevant pas de la même compétence. Vous avez donc deux actes médicaux à régler.
Dans certains cas, l’interprétation de votre dossier nécessite des investigations complémentaires, d’où la nécessité de plusieurs notes d’honoraires . Par exemple, en cas de frottis ASC-US (atypie des cellules malpighiennes de signification indéterminée), un test moléculaire HPV est nécessaire pour mettre en évidence le virus HPV à haut risque. Ce test fait partie des recommandations actuelles élaborées par nos instances en charge de la santé, dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus en France.

3 explications possibles :
• Vous avez effectivement réglé l’examen ; mais votre médecin qui a effectué le prélèvement ou le médecin pathologiste a jugé nécessaire de procéder à des explorations complémentaires à partir de votre prélèvement (par exemple, une étude immuno-histochimique) pour apporter encore plus de précisions à son compte rendu, ce qui génère une nouvelle facture.
• Votre médecin vous a prescrits un examen cytologique quotidien étalé sur 3 jours. “Il s’agit donc de 3 examens différents donnant lieu à 3 factures distinctes.
• Votre règlement a été adressé après l’envoi d’une première relance. En d’autres termes, nos courriers se sont « croisés ». Dans ce cas vous n’avez rien à faire, notre service facturation régularisera rapidement le dossier. En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter.

• a. Sur notre site CYPATH en cliquant sur la page « paiement en ligne », paiement entièrement sécurisé.
• b. Par chèque à l’adresse précisée sur votre note d’honoraire.
• c. En espèces ou par Carte Bleue à l’accueil de votre cabinet.
• d. En nous adressant votre attestation de prise en charge, valide à la date des soins.

Ces frais sont occasionnés selon les cas par :
– l’envoi de la note d’honoraires,
– la gestion de la feuille de soins (envoi papier)
– coûts d’acheminement de votre prélèvement à notre laboratoire

Ces frais peuvent varier en fonction du mode de paiement et d’acheminement.

La feuille vous est adressée dès l’enregistrement de votre règlement, et en cas de problème, vous pouvez contacter notre secrétariat qui vous en adressera un duplicata.

Vous devez nous adresser la copie de votre attestation mentionnant votre prise en charge à 100% ou votre prise en charge en CMU à la date des soins.
Nous demanderons à votre organisme de paiement de nous régler directement : vous n’aurez pas à avancer la somme.

Les médecins spécialistes pathologistes de Cypath peuvent pratiquer un dépassement d’honoraires, soit en étant inscrit en secteur II, soit par le contrat d’accès aux soins. Certaines mutuelles prennent en charge ce dépassement.

Le pathologiste est un acteur fondamental du dépistage et du diagnostic. Il apporte, de plus, des éléments utiles au pronostic et aux décisions thérapeutiques.
Il porte le diagnostic de certitude qui va permettre la mise en route du traitement.
Son compte rendu sera la preuve médico-légale du diagnostic.
Il apporte des éléments pronostiques qui permettront d’affiner le traitement et qui sont à la base de la thérapie ciblée et personalisée.
Il permet de dire sur pièce opératoire si la tumeur a été enlevée en totalité, quelle est son extension (dans l’organe intéressé, au voisinage ou à distance de cet organe et notamment dans les ganglions), ce qui conditionnera la conduite thérapeutique.
Il propose dans certains cas des éléments importants (grâce à l’immunohistochimie et la technique moléculaire) qui donneront une valeur prédictive sur l’efficacité de tel ou tel traitement, permettant de ne mettre en route que des traitements adaptés à chaque cas.
Il participe dans le cadre des unités de concertation pluri-disciplinaire avec les cancérologues, les spécialistes et les radiologues à la décision thérapeutique.

Non, nous sommes un cabinet de médecins spécialistes.
Nous prenons en charge les prélèvements cellulaires et tissulaires, alors que les laboratoires de biologie médicale prennent en charge les prélèvements de sang, de selles et d’urines.
Nous prenons en charge aussi les urines mais pour rechercher des anomalies différentes : nous recherchons des cellules anormales (cytologie urinaire), alors que le laboratoire de biologie va rechercher une infection (ECBU)

Fermer le menu

INFORMATION :

Uniquement site de LYON

Suite à un changement de logiciel l’envoi des feuilles de soins électroniques est momentanément interrompu, vous recevrez donc le document au format papier à adresser à votre caisse de sécurité sociale.

Merci de votre compréhension.

exam